Soupes réconfortantes :
le bonheur est dans la soupe!

Crédit: www.canalvie.com
18 janvier 2018, par Granny Smith Cuisine

Déjà l’hiver qui est bel et bien là. Les salades et petites grillades font place à des soupes et à des plats mijotés qui nous réchauffent!

Savourés en solo ou en famille, les soupes et les potages sont aussi enveloppants que réconfortants. Ils réchauffent les cœurs et s’invitent à toutes les tables. Ils sont appréciés pour ses vertus santé, puisqu'ils peuvent nous aider à atteindre un meilleur équilibre nutritionnel. Autant de bonnes raisons de l'inscrire à nos menus… À vos cuillères!

Différentes variétés de potages

La soupe, qui est le nom couramment donné au potage, est une préparation liquide, traditionnellement servie chaude, en début de repas. Elle peut être claire ou liée et il en existe de nombreuses variétés :

  • Bisque : potage à base de fumet de crustacés lié au jaune d’œuf et à la crème.
  • Bouillon : liquide obtenu en faisant bouillir de la viande, du poisson ou des légumes.
  • Consommé : clarification d’un bouillon de volaille, de bœuf ou de poisson.
  • Crème : potage de légumes, à base de roux blanc, mis en purée et liés par de la crème.
  • Mouliné : potage obtenu à partir de légumes écrasés.
  • Potage : viens du XVIIe siècle et signifie « aliments cuits dans le pot », en général des légumes.
  • Velouté : potage onctueux et lisse, liée par de la crème ou un jaune d’œuf.

La soupe, un cocktail de bienfaits!

  • Hydrate : consommer de la soupe permet de consommer également de l’eau favorisant ainsi l’hydratation du corps.
  • Une source de vitamines, de minéraux et de fibre : la soupe est un moyen rapide et efficace pour faire le plein de légumes.
  • Peu calorique : elle est souvent composée de plusieurs légumes et très pauvre en matières grasses.
  • Permets de lutter contre le surpoids : outre son effet rassasiant, la soupe serait également un excellent coupe-faim sur notre organisme.
  • Réduit le cholestérol : de sa part sa richesse en légumes, la soupe a un effet positif sur le cholestérol, limitant son absorption dans notre organisme.

Le secret est dans le bouillon

Crédit: © Laurange

Ne jetez plus vos carcasses et épluchures, pensez aux bouillons. Une astuce consiste à le réaliser vous-même en utilisant les carcasses et épluchures : carcasse de poulet, homard, crabe, têtes de crevettes, épluchures de légumes, etc. Il suffit de mettre toutes vos épluchures ou vos carcasses dans un chaudron, couvrir d’eau, y ajouter des épices (le thym, les feuilles de laurier, le persil et le poivre), faire bouillir une heure et passer au tamis.

Les bouillons se congèlent facilement dans des contenants datés et étiquetés.

La Pomme verte vous propose une délicieuse recette de bouillon de volaille.

La différence entre les bouillons et les fonds

  • Fond : Os ou carcasse de boeuf, veau ou volaille, une mirepoix (carotte, céleri, oignons ou poireaux), bouquet garni (feuille de Laurier, thym, persil) et poivre noir en grains. Mijoter le tout dans l’eau froide de 4 à 6 heures. Il est la base de plusieurs sauces et demie-glace.
  • Fond blanc : Fait à partir de veau ou de volaille, une mirepoix et un bouquet garni.
  • Fond brun : Rôtissage des os (bœuf ou veau) et une mirepoix au four avant de les ajouter à l’eau avec le bouquet garni.
  • Bouillon : Le bouillon se prépare de la même manière qu’un fond blanc. Cependant, le bouillon cuit de 2 à 3 heures. Il a moins de corps qu’un fond. Il est idéal pour la cuisine de tous les jours comme les soupes, sauces, riz pilaf, etc.
  • Court-bouillon : C'est un bouillon aromatisé avec une mirepoix , un demi-citron, bouquet garni, eau et vin blanc (si désiré). Mijoter pendant 20 minutes. Le court-bouillon sert à pocher principalement les poissons et les fruits de mer.
  • Fumet : Fond de base réalisé avec le arêtes de poissons, des échalotes, un bouquet garni et de l'eau (à la hauteur des arêtes). Mijoter pendant 30 minutes. Le fumet servira à cuire les poissons et ensuite à la préparation de la sauce.

Quelques trucs pour réussir vos soupes

  • Coupez les légumes en morceaux d’environ la même taille afin qu’ils cuisent uniformément.
  • Si vous utilisez des légumes dont le temps de cuisson est court (pois mange-tout, pois verts, épinards, champignons, par exemple), ajoutez-les quelques minutes avant la fin de la cuisson, sinon ils deviennent mous et moins savoureux.
  • Comme les bouillons commerciaux sont généralement très salés, évitez de saler en plus. Mieux encore, utilisez les bouillons réduits en sel ou un bouillon maison ou encore assaisonnez avec des herbes.
  • Si vous n’avez pas de légumes frais, utilisez des légumes surgelés, c’est rapide!

Les soupes « touski »

  • Il s’agit d’une astuce vide-frigo consistant à mélanger les restes du frigo (tout c’qui reste – touski) pour donner naissance à un nouveau plat. Lentilles, pommes de terre, pâtes, riz, viandes, poissons; rien ne se perd, tout se transforme!
  • Les légumes moches, « stars » des soupes! La soupe est le plat pour passer vos légumes moins beaux ou en fin de vie. Pour réaliser une bonne soupe, il suffit de retirer les éventuelles parties abîmées de votre légume.

Recettes de soupes et de potages réconfortantes

Crédit: dannysouper.radio-canada.ca

Pour se réchauffer, quoi de mieux qu’une soupe!

Recettes de soupe-repas

Mijoter de bonnes soupes pour des repas tout-en-un délicieux et réconfortants.

Les légumes moches : une seconde vie

Les produits « moches » ont connu un engouement important ces dernières années, notamment en France. Les dirigeants d’épicerie disent vouloir s'attaquer au gaspillage alimentaire. Bien souvent, les fruits et légumes moches sont ignorés par les distributeurs, qui craignent de les voir boudés par les consommateurs pourtant c’est le goût qui prime et non l’apparence d’un légume! Le consommateur sera récompensé s'il décide de donner une chance à ces fruits et légumes habituellement ignorés, alors qu'ils seront vendus 30 % moins cher que leurs voisins «top-modèles».

Saviez-vous que…

  • Le mot « potager» désigne la pierre creusée en son centre en forme de cône posé sur des braises.
  • Le mot « soupe » désignait la tranche de pain que l’on trempe dans un liquide chaud: bouillon, lait, sauces et jus de viande.
  • En France, il existe une recette ancestrale dite « soupe au caillou », qui consiste à déposer dans la marmite un galet de rivière. Gardé en mouvement par l'ébullition, le caillou agit à la manière d'un pilon : il écrase les légumes et en disperse les sucs tout en assurant une température constante dans la préparation.
  • Atchoum! Le bouillon est connu pour soigner, entre autres, rhumes et grippes et, pour certaines personnes l’asthme. Elle est bénéfique pour la santé osseuse et la santé articulaire.
  • Pour connaître l’histoire de la soupe, visitez le site Stanislas Urbiet & Orbi : L'histoire de la soupe tout un plat!

Tu es soupe au lait!

  • « Aller à la soupe! » : profiter d'avantages matériels en renonçant à ses principes.
  • « Gros plein de soupe » : quelqu’un très gros (elle pourrait venir des enfants qui, après avoir bu un bol de soupe, ont le ventre arrondi et ont l'air un peu endormis).
  • « Être soupe au lait » : être sujet à de brusques colères qui durent peu de temps (quand on chauffe du lait, il se met à bouillir brutalement et on ne peut l'éviter qu'en modérant la température).
  • « Servir la soupe » : se montrer aimable, généreux, complaisant.

Bon hiver et à vos chaudrons!

Sources: